L'abstention: aveu de renoncement ou
acte de révolte. 

 Consultations après consultations, un électeur(trice) sur deux considère que voter ne sert à rien et celles et ceux qui ne votent pas se trouvent essentiellement dans les catégories populaires. Pourquoi ?


  Ne doutent-ils pas des élus et des partis qu’ils ne croient plus aptes à changer leur vie ?
  Le capitalisme n’a-t-il pas besoin de se priver d’un peuple intelligent, actif, intervenant ?
  Peut-on faire vivre une société en se privant de la moitié de la population ?
  L’absence d’une alternative mobilisatrice à gauche ne pèse-t-elle pas sur le choix de l’abstention ?


  N’est-il pas urgent de poser la question du changement de société, de refonder le système politique, de permettre aux gens de décider par eux-mêmes de ce qu’ils veulent ?


 

Nous vous invitions à venir débattre de ces questions et de tant d’autres concernant l’abstention :

JEUDI 23 AVRIL à 18h à la FERME DES ILETS 
avec
Jean SEVE, agrégé d’histoire,
auteur du livre :

    « Un futur présent, l’après capitalisme »
et
Gilles ALFONSI , animateur de l’association des Communistes Unitaires et d’ENSEMBLE, composante du Front de Gauche.

l'enregistrement de cette conférence

le débat autour de ces interventions


  Ne doutons pas un instant que nos idées ajoutées les unes aux autres constituent une force incontournable.

 

 

© 2016 L'Atelier