L’ATELIER

 

Les Amis des Rencontres de l’Atelier

 

 

Déclaration faite le mardi 10 janvier 2017 à la conférence de presse de l'Atelier par Jacques Boyer porte parole des Amis des Rencontres de l'Atelier

Nous voulons profiter de cette rencontre avec la presse pour informer la population du pays montluçonnais de l’existence des Rencontres de l’Atelier.

Nous convions tous les citoyens à faire connaissance de l’action de l’Atelier. Nous voulons la faire connaître et nous assurons que tout préjugé qui bloquerait certains est sans fondement.

Il convient de préciser que nous ne sommes pas adhérents à l’association l’Atelier ce qui prouve s’il en est besoin qu’il n’est pas nécessaire d’adhérer pour assister aux Rencontres. Nous représentons un groupe de personnes très attachées à la culture et nous accompagnons la volonté d’ouverture et l’action d’émancipation de l’Atelier. Nous apprécions beaucoup son projet, au point que nous estimons que cette association d’éducation populaire est d’utilité publique.

Nous convions tous les citoyens à faire connaissance du programme de l’Atelier en assistant aux Rencontres, ce qui conduira à leur pérennisation.

 

La dénomination l’Atelier est très pertinente. L’atelier est un lieu de création, d’échange, de promotion, de travail et d’esprit d’équipe qui respecte, utilise et coordonne les diverses compétences de ses membres pour, par exemple, produire, construire ou remettre en état une machine.

 

L’Atelier place son programme dans les domaines de la sociologie, de l’histoire, de la poésie, de l’économie, de la politique, … mais il s’agit toujours de culture très ouverte avec des intervenants de tous horizons.

 

En effet les informations, pas forcément connues, apportées par les intervenants, leurs réflexions, leurs idées, leurs interrogations, leurs visions prospectives, permettent à chaque auditeur, qui assiste aux Rencontres avec des questions, de repartir avec des réponses, des remises en question, des réflexions et aussi l’envie de partager, discuter ailleurs avec d’autres amis.

Mais ces mêmes auditeurs peuvent aussi, et c’est un point fort des Rencontres, devenir acteurs en émettant ses propres réflexions, affirmations, doutes ou interrogations et ainsi enrichir les échanges. Cet aspect du fonctionnement des rencontres permet de vérifier la qualité de l’écoute des intervenants et de l’ensemble des auditeurs. C’est en se confrontant à l’autre, en l’écoutant que l’on peut progresser. Les informations, les points de vue différents, les réflexions de diverses personnalités permettent aux femmes et aux hommes de développer leur aptitude à comprendre la société, aujourd’hui complexe, dans laquelle ils vivent et à assurer pleinement leur condition de citoyen.

Chaque membre de l’espèce a besoin des autres pour s’accomplir.

Pour faire un homme il faut des hommes. (Albert Jacquard)

 

 

© 2016 L'Atelier