Tribune d'Edwy Plenel parue sur Médiapart

   "Jamais depuis la SFIO des années 1950 un pouvoir porté par la gauche n’aura été associé à un tel recul démocratique. À l’absence d’avancées nouvelles sur le terrain des libertés, notamment pour le droit à l’information, s’ajoute l’extension des pouvoirs dévolus au pouvoir exécutif, à sa part d’ombre policière et militaire, sans qu’elle soit contrebalancée par l’instauration de contre-pouvoirs forts. Éloge du secret, refus du débat, goût pour l’autoritarisme : tandis que le présidentialisme et son pouvoir personnel restent inchangés, la pratique gouvernementale habitue notre pays à une politique sans exigence démocratique...."

 

                 L'article dans son intégralité en pdf

Voilà, entre autre, où mène le présidentialisme monarchique de la 5ème République.
Jamais un pouvoir élu par les citoyens de gauche n'aura autant trompé ses électeurs.

     Sommes-nous en démocratie ?

  Le droit de vote n'est pas une référence en la matière, la démonstration a été faite à travers le vote sur le traité constitutionnel du 29 mai 2005 (dejà 10 ans).
  Les français votent, les élus de la nation qui se prennent pour des élites s'assoient dessus et font le contraire des exigences populaires.

  Le Peuple est dessaisi de son pouvoir.

  Les pseudos Socialistes aux affaires font le chantage aux attentats du 7 janvier afin de mettre en place une loi scélérate sur la surveillance, mais l'objectif est tout autre, il s'agit de restreindre nos libertés collectives et individuelles, cette pratique anti-démocratique sera pire que ce que les USA, sous le mandat de Busch, ont mis en place après les attentats du 11 septembre 2001.

      Bonne lecture

 

 

© 2016 L'Atelier